RGPD are you ready ?

RGPD are you ready ?

Le Règlement Général sur la Protection des données personnelles (RGPD) entre en vigueur le 25 mai 2018.

Vous n’êtes pas prêt ? Pas d’inquiétude, vous n’êtes pas les seuls ! Seulement 35% des marques ont commencé à se préparer au RGPD selon une étude de SmartGDPR réalisée en mars 2018, et seulement 18% se déclarent prêts pour l’entrée en vigueur.

Une opportunité de révisions des pratiques

Le règlement impose notamment de revoir les règles de recueil de consentement, de répondre aux droits de portabilité et d’oubli accordés aux citoyens. Pour Béatrice Lhopitallier, directrice data du groupe Les Echos et Le Parisien, s’est exprimée ainsi au salon Emarketing des 10 et 11 avril dernier : « c’est une opportunité de revoir les pratiques CRM et de prospection », en étant plus transparent dans la collecte et l’utilisation de l’information. Il s’agit de créer une nouvelle relation de confiance avec le client.
Pour les services marketing et communication, le principal enjeu est de recueillir le consentement. Plus de cases pré-cochées, un texte clair et précis, des formulaires indépendants (plus de condition préalable avant une inscription à un service),… De nombreuses pratiques sont à réviser.

Une sanction des abus

La RGPD renforce les responsabilités des entreprises en matière de protection des données personnelles et sanctionne les abus. En France, le plafond maximal des sanctions de la CNIL est passé de 150 000 euros à 3 millions d’euros avec la Loi pour une république numérique de 2016. Les amendes prévues par la RGPD peuvent atteindre les 20 millions d’euros.

La nomination d’un Data Protection Officer

Le DPO, élément essentiel de la RGPD, doit veiller à l’intégrité et à la protection des données personnelles de l’entreprise. Il doit s’assurer que celle-ci respecte la législation lorsqu’elle utilise les données à des fins commerciales mais aussi à des fins internes. Son rôle est transversal, ce qui l’amène à travailler avec différents services : direction générale, marketing, RH,… En cas de manquement à la loi, il est tenu d’alerter sa direction dans les plus brefs délais.

Alors comment se préparer ?

Face à l’inquiétude croissante des TPE et PME, la CNIL et BPIFrance publient un guide pratique destiné à les aider à engager leur mise en conformité.

Pour plus d’articles du 1214 : cliquez ICI.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *